Monitoring Fœtal et Échographie Obstétrique

Monitoring Fœtal et Échographie Obstétrique

Monitoring Fœtal et Échographie Obstétrique

Quand est-ce réalisé ?

Il existe deux occasions où cela peut être effectué :

Surveillance fœtale anténatale :

Il fait partie du suivi de routine de la grossesse pendant le dernier mois (dans les grossesses pathologiques, il peut être effectué à partir de la 32e semaine). Également connu sous le nom de NST (test de non-stress : cardiotocographie anténatale sans agression), il consiste à enregistrer la fréquence cardiaque fœtale (FCF) sans contractions. Un résultat RÉACTIF indique la santé fœtale, tandis qu’un résultat NON RÉACTIF n’implique pas nécessairement de maladie. Par conséquent, il est répété : la surveillance anténatale est une méthode diagnostique principalement pour évaluer la SANTÉ.

Surveillance fœtale intrapartum :

Elle est basée sur l’enregistrement de la fréquence cardiaque fœtale associée aux contractions, pendant le travail, qu’il soit spontané ou induit. Dans ce cas, il est utile à la fois pour déterminer une oxygénation fœtale adéquate, nous permettant de poursuivre le travail en toute sécurité car il est bien toléré par le fœtus, et pour détecter précocement la détresse fœtale aiguë, indiquant une inhibition opportune des contractions et la fin du travail par césarienne, évitant ainsi les séquelles neurologiques. En résumé, la surveillance fœtale permet à la fois un accouchement vaginal avec d’excellents résultats et l’indication correcte d’une césarienne en cas de détresse fœtale, au bon moment.

Whatsapp
WHATSAPP idiomas
Whatsapp
WHATSAPP idiomas