Fausses couches à répétition

Fausses couches à répétition

Il existe des situations où, malgré la qualité excellente des embryons, les patientes rencontrent des difficultés à obtenir une grossesse en raison d’échecs d’implantation répétés.

Les unités d’URCrea sont spécialement équipées pour faire face à ces circonstances, avec des unités spécialisées dédiées à l’étude de l’échec d’implantation et des fausses couches à répétition.

Cette équipe est dédiée au diagnostic et à la réalisation de tests pour analyser ces cas, qui impliquent souvent des pathologies peu courantes et des situations d’infertilité d’origine inconnue.

Qui est recommandé pour l’étude des causes des fausses couches à répétition ?

Cette étude est recommandée pour les patientes ayant subi deux ou trois pertes de grossesse consécutives, survenues avant la vingtième semaine de gestation et avec un poids fœtal égal ou inférieur à 500 grammes.

Chez URCrea, nous adaptons chaque approche aux besoins spécifiques de chaque patiente, en tenant compte de facteurs tels que l’âge, les antécédents médicaux personnels et familiaux, ainsi que de toutes circonstances pouvant contribuer aux pertes de grossesse précoces.

Quelles sont les principales causes génétiques et comment sont-elles traitées ?

Dans de nombreux cas, les causes des fausses couches à répétition sont liées à des facteurs génétiques et au syndrome des antiphospholipides. On estime qu’environ 50% des fausses couches sont associées à des anomalies génétiques et chromosomiques chez les embryons.

Dans nos unités spécialisées, nous réalisons des études génétiques embryonnaires grâce au Diagnostic Génétique Préimplantatoire (DGP). De plus, nous analysons les caryotypes masculins et féminins pour identifier d’éventuelles anomalies chromosomiques pouvant prédisposer aux fausses couches.

Quelles sont les principales causes immunologiques et leur traitement ?

Les facteurs immunologiques propres aux patientes peuvent déclencher des réponses qui entravent le bon développement de la grossesse.

Après avoir réalisé des tests et des études approfondis, le traitement est personnalisé en fonction des antécédents médicaux et des conditions spécifiques de chaque patiente. Divers facteurs immunologiques peuvent influencer l’implantation embryonnaire.

Notre unité spécialisée en immunologie de la reproduction étudie les mécanismes métaboliques, immunologiques et endocriniens impliqués dans ces situations pour proposer le traitement le plus approprié dans chaque cas.

Whatsapp
WHATSAPP idiomas
Whatsapp
WHATSAPP idiomas