Chirurgie de la Reproduction

Chirurgie de la Reproduction

Chirurgie de la Reproduction

Entre 35 et 40 % des cas d’infertilité sont causés par le facteur tubaire, ce qui signifie que les Trompes de Fallope présentent des altérations par obstruction ou par des adhérences (tissu cicatriciel), empêchant ou réduisant les chances de concevoir. D’autres conditions qui réduisent la fertilité sont l’endométriose et la myomatose utérine. Dans tous ces cas, la chirurgie de la reproduction est recommandée pour améliorer la fertilité.

Hystéroscopie

L’hystéroscopie est une procédure diagnostique et thérapeutique permettant d’identifier et de résoudre les problèmes impliquant la cavité utérine. Il s’agit d’une méthode diagnostique (hystéroscopie diagnostique) car en visualisant la cavité utérine, des lésions telles que des polypes, des fibromes et des cloisons qui affectent l’intérieur de l’utérus peuvent être identifiées. De la même manière, c’est une procédure thérapeutique (hystéroscopie chirurgicale) qui permet de corriger les affections diagnostiquées.

Laparoscopie

La laparoscopie est utilisée aujourd’hui pour traiter une série d’affections qui étaient auparavant traitées par chirurgie traditionnelle ou ouverte, notamment la recanalisation tubaire, le traitement de l’endométriose, la grossesse extra-utérine, l’ablation de fibromes, de kystes ovariens et même chez certains patients, une hystérectomie (ablation de l’utérus).

Il s’agit d’une intervention chirurgicale endoscopique permettant d’obtenir une visualisation directe de la cavité abdominale et pelvienne, ce qui permet d’identifier avec précision les différentes structures qui s’y trouvent. Il est important de préciser que la laparoscopie est une intervention chirurgicale majeure réalisée à travers de petites incisions dans la paroi abdominale.

Les avantages de la laparoscopie sont nombreux, mais parmi les principaux, on trouve son faible taux de complications, la récupération rapide du patient et une meilleure visualisation de certaines structures pelviennes.

Recanalisation Tubaire

La laparoscopie est utilisée aujourd’hui pour traiter une série d’affections qui étaient auparavant traitées par chirurgie traditionnelle ou ouverte, notamment la recanalisation tubaire, le traitement de l’endométriose, la grossesse extra-utérine, l’ablation de fibromes, de kystes ovariens et même chez certains patients, une hystérectomie (ablation de l’utérus).

Il s’agit d’une intervention chirurgicale endoscopique permettant d’obtenir une visualisation directe de la cavité abdominale et pelvienne, ce qui permet d’identifier avec précision les différentes structures qui s’y trouvent. Il est important de préciser que la laparoscopie est une intervention chirurgicale majeure réalisée à travers de petites incisions dans la paroi abdominale.

Les avantages de la laparoscopie sont nombreux, mais parmi les principaux, on trouve son faible taux de complications, la récupération rapide du patient et une meilleure visualisation de certaines structures pelviennes.

Myomectomie

La myomectomie est le terme utilisé pour désigner l’acte chirurgical consistant à retirer les fibromes de l’utérus. Les fibromes sont des tumeurs bénignes qui se forment à partir du muscle lisse qui constitue la majeure partie de la paroi de l’utérus, et qui peuvent croître au point de modifier significativement les parois de l’utérus ou l’intérieur de la cavité utérine.

On estime que de 25 à 40 % des femmes en âge de procréer en sont porteuses. Ces tumeurs sont généralement asymptomatiques, mais lorsqu’elles produisent des symptômes, les plus courants sont : des saignements abondants (hypermenstrualité), qui durent plusieurs jours (polyménorrhée), ou des douleurs pelviennes chroniques et une infertilité.

La participation des fibromes à l’infertilité peut se produire par divers mécanismes, parmi lesquels on trouve : l’obstruction des orifices par lesquels les trompes de Fallope se forment, la déformation de la cavité utérine et des altérations dans la cavité de l’endomètre qui affectent l’implantation et le développement embryonnaire, ce qui augmente les risques de fausse couche ou de naissance prématurée.

Endométriose

L’endométriose est l’un des troubles gynécologiques les plus courants chez les femmes dans le monde, pouvant aller d’une maladie silencieuse à des symptômes très gênants directement liés à la fertilité. On estime que 30 % des femmes ont un certain degré d’endométriose et parmi ces patientes, 30 % auront des problèmes médicaux importants.

L’endométriose se produit lorsque le tissu endométrial tapissant la cavité utérine pousse en dehors de celle-ci. Ce tissu mal localisé peut s’implanter et croître n’importe où dans la cavité abdominale, ou rarement dans des endroits éloignés tels que le nombril ou les poumons. Il peut également pousser en petites plaques superficielles appelées implants, en nodules pénétrants plus épais ou former des kystes dans l’ovaire appelés endométriomes.

Dans certains cas, L’infertilité est un symptôme de l’endométriose. Cette affection peut empêcher la conception de plusieurs manières. Il est prouvé qu’elle peut altérer la qualité de l’ovulation, en plus de produire une inflammation dans les zones où elle est implantée, ce qui entraîne des adhérences entre deux organes ou plus et l’obstruction des trompes de Fallope.

Les deux principales formes de traitement sont les médicaments et la chirurgie, dans le but d’améliorer la qualité de vie en soulageant les symptômes de douleur et d’améliorer la fertilité.

Financement

Options de Financement

Nous comprenons que pour de nombreux couples, payer un traitement de procréation médicalement assistée peut causer du stress. C’est pourquoi chez UR Crea, nous avons créé un programme de financement qui ne génère pas d’intérêts et qui est adapté à vos besoins.

Accédez à notre financement personnalisé.

Ne laissez pas l’argent être un obstacle !

 

Accédez à notre financement personnalisé.
Whatsapp
WHATSAPP idiomas
Whatsapp
WHATSAPP idiomas