Endométriose

Endométriose

Durant le cycle menstruel, le corps de la femme subit des changements pour se préparer à une éventuelle grossesse. L’un de ces changements est la croissance de l’endomètre, une couche de tissu qui tapisse l’intérieur de l’utérus et qui, en cas de grossesse, fournit un environnement propice au développement de l’embryon.

L’endométriose se caractérise par la croissance anormale du tissu endométrial en dehors de l’utérus, généralement dans les ovaires, les trompes de Fallope, la vessie ou les intestins. Ce tissu endométrial supplémentaire se détache également et saigne pendant les règles.

Cette croissance anormale rend les règles plus douloureuses et, dans certains cas, handicapantes, car le tissu endométrial enflammé peut affecter d’autres organes et tissus.

Les symptômes de l’endométriose varient d’une personne à l’autre et peuvent inclure :

  • Dysménorrhée (douleur menstruelle)
  • Dyspareunie (douleur pendant les rapports sexuels)
  • Douleur dans le bas-ventre
  • Règles abondantes ou saignements en dehors des règles
  • Anémie

Diagnostic

Le diagnostic de l’endométriose peut être compliqué, car la cause exacte de la maladie est inconnue et difficile à étudier.

 

Le médecin peut suspecter l’endométriose en fonction des symptômes de la patiente et réaliser plusieurs tests, tels que :

  • Entretien médical pour comprendre les symptômes et la douleur.
  • Examen gynécologique à la recherche de signes d’endométriose.
  • Échographie vaginale avec doppler et, dans certains cas, résonance magnétique pelvienne.
  • Analyses de sang, y compris le marqueur CA-125.
  • Dans certains cas, une laparoscopie peut être réalisée, une chirurgie mini-invasive qui permet au médecin de visualiser et de traiter les lésions endométriosiques

Traitement

Le traitement de l’endométriose dépend de plusieurs facteurs et peut inclure :

  • Insémination artificielle pour les patientes avec une endométriose aux stades précoces (stade I et II).
  • Fécondation in vitro (FIV) pour les patientes avec une endométriose plus avancée (stade III et IV), surtout si les trompes de Fallope sont affectées.
  • Don d’ovocytes pour les patientes atteintes d’endométriose sévère qui n’ont pas eu de succès avec d’autres traitements de fertilité.
  • Vitrification des ovocytes pour préserver la fertilité, notamment dans les cas d’endométriose avancée, permettant aux ovocytes d’être utilisés dans des traitements futurs lorsque la patiente est prête à concevoir.
Whatsapp
WHATSAPP idiomas
Whatsapp
WHATSAPP idiomas